Encyclopédie


Les Principes Comptables

La comptabilité est une profession. Elle répond donc à certains principes fondamentale.

Ces principes sont de l'ordre déontologique. Ils doiventêtre respecté peu importe la circonstance.

Le principe du coût d'origine : il représente le montant dépensé par l'entreprise au moment de l'achat. Il ne représente pas sa valeur marchande actuelle. Ainsi, le coût d'une marchandise ou autre est toujours compté à parti du montant dépensé par l'entreprise.

Le principe d'objectivité : il fait en sorte que les calculs comptables doivent éviter le plus que possible les estimations. La valeur réelle des coûts et des gains doivent le plus exacte.

Le principes de réalisation : il stipule que nous comptabilisons le produit et les charges après que tous les étapes du processus soit terminé (livraison compris). Ceci assure une exactitude au rapport financier.

Le principe du rapprochement des produits et des charges : il s'assure que toutes les charges soient comptabilisés pour s'assurer que le profit ou la perte soit réel.

Le principe de bonne information : il exige que toutes et seulement les informations utiles soient transmissent dans les États financiers et les rapports comptables en générale.

Le principe de la permanence des méthodes : il stipule que la même méthode comptables doit être utilisé pour tous les périodes. Dans le cas contraire, il est plus qu'évident la compréhension du rapport est beau plus difficile, étant donné que sa cohérence est fort limitée.

Le principe de prudence : il exige que le comptable soit prudent lorsqu'il est nécessaire d'estimer la valeur de certains éléments du bilan et des états financiers.

Le principe de l'importance relative : il stipule que la rigueur des calculs comptables peu être moins stricte devant un montant qui n'influence pas les prises de décisions des gestionnaires.

L'équilibre avantage-coût : il présume que les coûts de préparation des états financiers ne doivent pas être supérieurs que les avantages tirés de ces derniers.

Le respect des pratiques propres à un secteur d'activité : il mentionne que le comptable devrait adapter sa méthode selon le type d'entreprise. Sans quoi, les états financiers pourraient être non représentatifs de la réalité.




Source d'information :

Daniel Plamondon et all. Initiation à la comptabilité, Montréal : Chenelière Éducation, 2007

Suggestion de Livres